Cyanure

25640-image_cyanureJe vous retrouve aujourd’hui pour vous parler d’un livre que j’ai refermé hier, et qui ne m’a franchemement pas convaincue. Cyanure de Camilla Läckberg est une nouvelle d’environ 150 pages dont l’intrigue se passe quelques jours avant Noël. La famille Liljecrona se réunit sur une île où elle a loué une maison pour quelques jours. On y rencontre Ruben, le grand-père, richissime homme d’affaires à la retraite, ses deux fils ainsi que leurs épouses et enfants respectifs. Martin Molin, jeune policier, est convié à la réunion en tant que petit ami de Lisette, une des petites filles de Ruben. Peu après son arrivée, il assiste à la mort de ce dernier, qui s’effondre après avoir été empoisonné au cyanure. En tant que représentant de l’autorité, Martin se voit chargé de mener l’enquête…

L’idée de base avait tout pour me séduire, mais je dois bien avouer que je n’ai été convaincue ni par l’intrigue, ni par le style. Je ne sais pas s’il s’agit là de la traduction, mais j’ai trouvé ça lourd, et répétitif, un comble pour une nouvelle quand même. J’étais prête à revoir mon opinion si la résolution de l’énigme faisait preuve d’ingéniosité, mais de nouveau, grosse déception. J’avoue aussi que le personnage de Martin me tapait sur le système. J’ai eu bien du  mal à croire à son éclair de génie de dernière minute… Pourtant, il n’y a pas que des mauvaises choses, et j’ai bien aimé le récit à plusieurs voix ainsi que la dynamique familiale qu’installe l’auteur, en brisant sa parfaite symétrie en fin de récit. Mais ça  n’a pas été suffisant… Cette déconvenue ne m’empêchera cependant pas de découvrir La princesse des glaces du même auteur, qui est dans ma PAL depuis bien trop longtemps.

L’avez-vous lu, qu’en avez-vous pensé ? Je suis curieuse de connaître vos avis !

-Emy

Cyanure, Camilla Läckberg, Babel noir, 155 p.