Le dernier des cinq trésors

Plus qu’une semaine avant Noël ! Comme ça passe vite ! Je n’y pense pas trop car la simple idée d’enlever mon sapin me rend triste.

Je reviens aujourd’hui pour vous parler du tome 3 des Carnets de Cerise que j’ai lu il y a quelques jours et pour lequel j’ai eu un énorme coup de coeur.

L’histoire commence avec notre héroïne écrivant au Père Noël. Pas qu’elle y croit encore, mais elle souhaite lui demander ses conseils pour offrir à sa maman un cadeau spécial, un cadeau « qui la touche vraiment ». Elle continue en nous racontant comment s’est passé le premier trimestre au collège et ce qu’il y a eu de nouveau dans sa vie dernièrement. Elle a notamment fait la connaissance de Sandra, une relieuse de livres qui passe régulièrement à la bibliothèque où Elisabeth, rencontrée quant à elle dans le tome 2, raconte des histoires. Sandra propose à Cerise et ses amies de venir à son atelier afin qu’elle leur explique son travail. C’est alors que les filles trouvent un paquet un peu spécial, « le premier des cinq trésors ». Avec Sandra, à laquelle est destiné ce mystérieux cadeau, les filles vont partir en quête des autres trésors…

Je pense que c’est celui des trois tomes que je préfère. Outre le fait qu’il se déroule juste avant Noël, c’est celui dont l’intrigue fait le plus écho à l’histoire de notre jeune héroïne qui, comme Sandra, a perdu son papa. Les fêtes de Noël sont toujours une période difficile pour ceux qui ont perdu un parent proche, mais c’est aussi l’occasion de prendre un peu de temps et de se souvenir.  L’histoire est toujours aussi poétique et touchante, et les dessins « hivernaux » sont renversants. J’ai adoré la scène de décoration du sapin, et me prendre au jeu des traditions de Cerise et sa maman. Car si l’on en apprend davantage sur Sandra, c’est surtout de la relation entre Cerise et sa mère dont il est question ici. Une très belle réussite, une nouvelle fois. Si vous êtes à jour dans la série, ce dernier tome renferme l’histoire parfaite à lire le jour de Noël au pied du sapin. Je recommande vivement !

– Emy

Les carnets de Cerise – Tome 2 : Le dernier des cinq trésors, Joris Chamblain, Aurélie Neyret, Editions Soleil, 76 p. 

Emy’s bookshop – A Christmas Gift Guide (2)

Voici la deuxième partie du billet Christmas gift guide. J’espère qu’il vous plaira et vous donnera de belles idées de cadeaux !

Commençons avec les beaux ouvrages : les bandes-dessinées et beaux livres. Tout d’abord, le livre Hello NY que j’ai eu la chance de lire lors de mon séjour et que j’ai beaucoup apprécié pour ses anecdotes et le point de vue de l’auteur qui est une pure new-yorkaise. Si vous connaissez quelqu’un dans votre entourage qui aime particulièrement New York, ou qui prévoit d’y aller, c’est le cadeau parfait ! Par contre, il n’est disponible qu’en anglais.

Juste à côté, vous trouverez la bande-dessinée Agatha dont je ne taris pas d’éloges par ici. Continuons avec Londres, un merveilleux livre dédié à la capitale anglaise. C’est un objet particulièrement beau qui plaira à tous les amoureux de la ville, moi la première. Voici quelques images :

La bande-dessinée Broadway – Une rue en Amérique est également un excellent choix. Je ne vous ai pas encore donné mon avis mais je l’ai trouvée délicieuse et esthétiquement très réussie (New York, Broadway dans les années 20… je vous laisse imaginer). Il me tarde d’avoir le deuxième (et dernier) volume !

This is Ireland est encore un ouvrage pour les voyageurs. Ou pas forcément, en fait. J’aime énormément cette série de livres ilustrés par Miroslav Sasek. Un certain nombre de villes sont disponibles, et je rêve d’en avoir d’autres comme New York, Edinburgh, England, London… Le livre, qui peut très bien plaire aux enfants, reprend toute une séries de faits et caractéristiques de l’Irlande, de ses habitants et de ses coutumes, le tout en dessins. J’aime beaucoup le trait et le ton légèrement humoristique qui plaira aussi aux adultes ! Certains sont disponibles en français. J’ai acheté le mien en Irlande cet été, mais il n’a plus l’air d’être disponible. Pour les autres, c’est par ici. C’est le genre de livre à poser sur la table de salon et à feuilleter quand l’envie nous en prend. C’est rapide à lire, et ça vous refile le sourire et l’envie de voyager ! Que demander de plus ?

Terminons avec deux bandes-dessinées que j’ai également beaucoup appréciées ces derniers mois. Tout d’abord, Wika qui est un objet visuel absolument renversant. Les dessins vous étourdiront avec leurs détails et vous serez très vite happés par l’histoire de notre héroïne… Ca fait un moment que j’entends beaucoup de bien de la série Blacksad et je dois dire que je n’ai pas été déçue ! Nous suivons les aventures d’un détective, qui est un chat, dans un monde ou tous sont représentés par des figures animales. C’est très réussi. A ne pas manquer.

Quelques romans maintenant… Je ne vais faire que les citer rapidement car ce billet serait vraiment trop long si je m’attardais sur chacun d’eux. Ce sont tous des romans que j’ai beaucoup aimé et je vous renverrez vers une description plus longue de chacun d’eux afin que vous puissiez vous faire une idée plus précise des histoires qu’ils renferment… Eleven de Mark Watson, La vérité sur l’affaire Harry Québert et La couleur des sentiments de Kathryn Stockett (qu’on ne présente plus) et enfin, pour les amateurs du genre fantastique, le premier tome de la trilogie de Deborah Harkness, Le livre perdu des sortilèges. Ce sont tous des livres qui se lisent très bien, de bons divertissements, avec un contenu qui tient la route et qui apporte de la matière au lecteur. L’avantage est qu’ils sont désormais tous disponibles en poche, et je peux vous assurer qu’ils feront tous de jolis présents !

Le roman de Jojo Moyes a fait pas mal parler de lui dernièrement sur la toile, et à juste raison à mon avis. Avant toi est un très beau roman qui, sans pour autant être un chef d’oeuvre, vous touchera et vous accompagnera pendant un sacré moment. J’ai adoré La pluie avant qu’elle tombe de Jonhatan Coe, et je vous en parle ici. J’ai aussi eu un gros coup de coeur dernièrement pour Les oreilles de Buster de Marie Ernestam (billet à venir). Enfin, deux romans qui figurent parmi mes favoris, L’amour comme par hasard d’Eva Rice et Le temps n’est rien d’Audrey Niffenegger. Et pareil, tous en poche !

Je ne sais pas si vous avez déjà découvert les aventures de Cormoran Strike, écrites par le mystérieux Robert Galbraith (aussi connu sous le nom de JK Rowling), mais je vous recommande L’appel du coucou. Même chose avec Les étranges talents de Flavia de Luce, une petite fille très particulière et passionnée de chimie dans l’Angleterre de l’après-guerre. Le dernier Neil Gaiman L’océan au bout du chemin vient de sortir en français, il fait un très bon roman à mettre au sapin…

Ca aurait été étrange si je ne vous recommandais pas un de mes auteurs favoris, Alexander McCall Smith, non ? Je vous propose ici les premiers tomes des aventures d’Isabel Dalhousie ainsi que de Mma Ramotswe. Mais Les chroniques d’Edimbourg sont elles aussi un très bon choix ! Il y a aussi Trains and lovers qui est un petit régal (mais malheureusement pas (encore ?) traduit).

Un peu de romance dans ce monde de brutes ! Laissez-vous séduire par Poppy Wyatt est un sacré numéro qui est une romance très chouette, et particulièrement drôle. Je n’aime pas tous les romans de Sophie Kinsella, mais celui-ci, ainsi que Les petits secrets d’Emma ont tiré leur épingle du jeu. Cette année j’ai également découvert pour mon plus grand plaisir Rainbow Rowell dont il me tarde de découvrir les deux autres romans que je n’ai pas encore lus. Fangirl (apparemment plus disponible…?) est une romance toute mignonne, et Eleanor & Park brille de cette petite étincelle d’authenticité qui habite les deux héros principaux. Enfin, trois romances historiques qui sont assez réussies et qui combleront les amatrices du genre : Il était une fois – Au douzième coup de minuit d’Eloisa James (une intégrale des cinq réécritures de contes est disponible également), Le cercle des canailles Tome 1 (ces titres français !) de Sarah Maclean et La ronde des saisons Tome 1 de Lisa Kleypas.

Je termine avec quelques classiques qui m’ont profondément marquée et que je recommande chaudement : Jane Eyre, Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, 84 Charing Cross Road, Rebecca, Le crime de l’Orient Express, Mort sur le Nil, Orgueil et préjugés, … Et puis Le lys de Brooklyn qui n’apparaît pas sur les photos car j’ai prêté mon exemplaire, mais qui vaut sacrément le détour. Vous ne pouvez pas vous tromper !

 

Et voilà pour cette deuxième et dernière partie de mon guide d’achats pour Noël. J’espère que vous y puiserez des idées et que vous pourrez satisfaire les lecteurs (ou non) de votre entourage. Quant à moi, je vous retrouve bientôt pour un autre billet sur mes aventures livresques !

-Emy

Cyanure

25640-image_cyanureJe vous retrouve aujourd’hui pour vous parler d’un livre que j’ai refermé hier, et qui ne m’a franchemement pas convaincue. Cyanure de Camilla Läckberg est une nouvelle d’environ 150 pages dont l’intrigue se passe quelques jours avant Noël. La famille Liljecrona se réunit sur une île où elle a loué une maison pour quelques jours. On y rencontre Ruben, le grand-père, richissime homme d’affaires à la retraite, ses deux fils ainsi que leurs épouses et enfants respectifs. Martin Molin, jeune policier, est convié à la réunion en tant que petit ami de Lisette, une des petites filles de Ruben. Peu après son arrivée, il assiste à la mort de ce dernier, qui s’effondre après avoir été empoisonné au cyanure. En tant que représentant de l’autorité, Martin se voit chargé de mener l’enquête…

L’idée de base avait tout pour me séduire, mais je dois bien avouer que je n’ai été convaincue ni par l’intrigue, ni par le style. Je ne sais pas s’il s’agit là de la traduction, mais j’ai trouvé ça lourd, et répétitif, un comble pour une nouvelle quand même. J’étais prête à revoir mon opinion si la résolution de l’énigme faisait preuve d’ingéniosité, mais de nouveau, grosse déception. J’avoue aussi que le personnage de Martin me tapait sur le système. J’ai eu bien du  mal à croire à son éclair de génie de dernière minute… Pourtant, il n’y a pas que des mauvaises choses, et j’ai bien aimé le récit à plusieurs voix ainsi que la dynamique familiale qu’installe l’auteur, en brisant sa parfaite symétrie en fin de récit. Mais ça  n’a pas été suffisant… Cette déconvenue ne m’empêchera cependant pas de découvrir La princesse des glaces du même auteur, qui est dans ma PAL depuis bien trop longtemps.

L’avez-vous lu, qu’en avez-vous pensé ? Je suis curieuse de connaître vos avis !

-Emy

Cyanure, Camilla Läckberg, Babel noir, 155 p.

Emy’s bookshop – A Christmas Gift Guide (1)

Hello ! Comment allez-vous ? Je vous retrouve aujourd’hui pour vous donner quelques idées de livres à offrir à Noël. Je n’avais pas envie de faire de wishlist et je me suis dit que ce billet était une bonne alternative ! Qu’en pensez-vous ? En plus je ne vous ai pas préparé un, mais deux billets, le tout en photos ! Pour l’occasion, j’ai décidé d’ouvrir ma petite librairie au sein même de mon salon. Vous voulez y jeter un oeil ?

4dc2b-dsc_0373

Commençons par les livres jeunesse, vous voulez bien ? Si vous avez des enfants, ou jeunes ados dans la famille, ou simplement des personnes lisant de la littérature jeunesse dans votre entourage, je vous recommande :

Je pense que le choix du Père Noël cette année est clair : lui, il vote pour Les carnets de Cerise ! Je vous en ai déjà parlé ici et ici (le troisième tome arrivera bientôt), et je pense sincèrement qu’on ne peut pas se tromper avec ces bandes-dessinées. Elles sont magnifiques, poétiques et sont un vrai régal à lire. Juste à côté se trouve l’intégrale des contes de Beatrix Potter, toujours une bonne idée aussi selon moi. J’ai bien envie d’en relire quelques-uns, d’ailleurs !

Je ne sais pas si vous avez vu les nouvelles couvertures anglaises de la série Harry Potter, mais elles sont divines, avec ou sans jaquette… Si vous avez des fans dans la famille, et qui n’ont pas peur de s’aventurer à lire en anglais, c’est tout trouvé ! Je trouve que ce sont de très beaux objets à ajouter dans une collections, pas vous ?

Je continue les recommandations avec le premier tome du Journal d’Amélie Laflamme d’India Desjardns (disponible en poche) qui fut une très belle découverte lorsque je l’avais lu il y a quelques années (la suite m’attend, il faut que je le relise !), et même chose pour Wuthering Tights de Louise Rennison, disponible en français sous le titre Les mésaventures de Tallulah Casey (le tome 2 est disponible en français également). Ce sont deux livres très drôles, et avec des héroïnes assez inoubliables ! Je vous ai parlé récemment de Lili Goth et la souris fantôme de Chris Riddell : un petit bijou pour lequel vous aurez tort de ne pas craquer !

Je continue avec trois lectures assez récentes dont je ne vous ai pas encore parlé sur le blog : Madame Pamplemousse et ses fabuleux délices (Tome 1) de Rupert Kingfisher, Les folles aventures d’Eulalie de Potimaron d’Anne-Sophie Silvestre et Scarlett mène l’enquête de Fleur Hitchcock. Le premier est le tome 1 d’une série et est comme son titre l’indique, un vrai délice ; une petite sucrerie rapidement dévorée. Lorsque j’ai fait la connaissance d’Eulalie, j’ai eu un vrai coup de coeur. En plus, l’intrigue vous emmène à Versailles ! La série compte cinq tomes pour le moment. Et le petit dernier est un petit roman plein de qualités, avec un mystère à résoudre, que demander de plus ?

Les deux suivants sont des romans que j’ai lus il y a quelques années, et que j’ai beaucoup aimés. A most improper magick de Stéphanie Burgis met en scène une jeune sorcière/magicienne dans l’Angleterre du début du 19ème. Il est disponible en français sous le titre Kat, apprentie magicienne (le tome 2 est également disponible). Et pour terminer, le premier tome de la série Les filles au chocolat, Coeur Cerise, car il devient un peu un incontournable maintenant ! (disponible en poche).

Passons ensuite à deux romans que je n’ai eu de cesse de recommander au cours de ces dernières années : Quatre soeurs de Malika Ferdjoukh, ainsi que l’adaptation en bandes-dessinées (tome 1 et tome 2) (très très réussies – je vous ferai un billet à l’occasion) et Miss Charity de Marie-Aude Murail. Le premier nous fait rencontrer les soeurs Verdelaine, qui ne sont pas quatre, mais cinq, et qui vivent dans une vieille maison perchée non loin d’une falaise. Dans cette merveille qu’est ce roman à quatre voix, vous allez rire, pleurer, soupirer, mais ce qui est certain, c’est que vous allez passer un moment inoubliable ! Miss Charity mérite tout autant de qualificatifs dithyrambiques. C’est un gros roman, mais qui se lit très vite, et peut plaire à une jeune audience, notamment en raison des jolies illustrations de Philippe Dumas. Effet garanti au pied du sapin (et pour les amoureux de Beatrix Potter, encore plus !).

Pour terminer, je voudrais mentionner Les chroniques de Spiderwick dont j’ai lu le premier tome il y a peu, et avec lequel j’ai passé un très bon moment. Une nouvelle intégrale vient de sortir en français, et elle est très réussie ! Et enfin, pour terminer vraiment cette fois, deux classiques dont il est impossible de se lasser : Anne, la maison aux pignons verts de L.M. Montgomery et Matilda de Roald Dahl. Je ne crois pas qu’il soit nécessaire de les présenter, si ?

J’espère que ces titres vous aideront si vous êtes en panne dans la recherche de cadeaux livresques. Je sais qu’on n’a pas tous des lecteurs dans la famille, mais parfois un livre peut venir accompagner un autre cadeau (lorsqu’une adaptation existe, vous pouvez faire un « coffret » reprenant les deux), ou simplement éveiller une passion endormie ! Il faut savoir susciter l’amour livresque, n’est-ce pas ?! Je vous retrouve bientôt avec la deuxième partie du billet, qui sera cette fois, une sélection de romans/bandes-dessinées adultes. Bon Christmas shopping !

-Emy

Christmas stories

Si vous avez envie de raviver votre âme d’enfant, et d’en apprendre plus sur les traditions anglaises à Noël, les histoires d’Enid Blyton vous feront passer un bon moment. Cependant, n’en attendez rien de plus.

A travers ces nombreuses histoires, l’auteur nous parle des différentes traditions inhérentes à la fête de Noël, tout en nous rappelant les valeurs familiales qui nous sont si chères à cette période de l’année.

L’ensemble est mignon, et un peu vieillot. Le côté moralisateur est bien présent (comme c’est souvent le cas dans ce genre de « fables »), et je ne peux pas nier que lorsque l’on arrive à la vingtième histoire, on a tendance à frôler l’overdose.  A côté de ça, j’ai appris pas mal de petites choses, et toutes les histoires se laissent lire plus ou moins agréablement (même si on grince parfois des dents). Le style est assez pauvre, certes, mais ce n’est pas spécialement ce que l’on recherche ici. Disons que les mécanismes du récit sont un peu trop répétitifs et simplistes. En fait, je pense qu’il serait préférable de lire une histoire de temps en temps, plutôt que de toutes les lires les unes à la suite des autres, comme je l’ai fait. Je n’ai pas passé un mauvais moment, mais j’aurais aimé voir certaines intrigues mieux développées et certains personnages plus construits (ils sont tous assez creux). Les histoires ne sont au final que des prétextes à transmettre savoir et moralité. L’inverse aurait été plus beaucoup plus intéressant, que cela eut été pour un public jeune ou non.

Pour résumer, ces Christmas stories ne constituent pas selon moi un indispensable dans votre bibliothèque. Elles ne sont pas dénuées d’intérêt, mais elles n’ont rien de bien exceptionnel non plus.

Christmas stories, Enid Blyton, Hodder Children’s books, 334 p.