Letters from the teapot (1)

Chers amoureux des livres,

J’ai envie ce soir de tester un format différent. Une chronique sous forme de lettre, qui sera parfois courte, parfois longue, un peu selon l’envie et les choses dont j’ai envie de vous parler.

Je ne sais pas quel temps il fait de votre côté de l’écran, mais ici la saison automnale est bien installée. Il pleut beaucoup, et ma maison pourtant lumineuse s’assombrit. J’allume donc mes lampes d’ambiance, ce qui crée une atmosphère particulière, comme je les aime.

Hier, j’ai enfin commencé le nouveau roman de Joël Dicker, Le livre des Baltimore. J’avais oublié à quel point son écriture était addictive. Je me revois en train dévorer L’affaire Harry Québert il y a deux ans, à peu près à la même époque de l’année en plus. Je l’avais depuis un certain temps dans ma pile à lire, et c’est à la saison automnale que je l’avais sorti. C’est marrant parfois comment le présent répond au passé. Peut-être n’est-ce que le jeu de notre inconscient. Ou, dans le cas présent, simplement la date de sortie du nouveau livre. Quoiqu’il en soit, j’aime beaucoup. Je n’en suis qu’au premier tiers, mais je me prends au jeu. La narration est éclatée, et je suis totalement happée par les passages se déroulant dans le passé ainsi que par les personnages. J’essaie de le déguster, mais vous n’êtes pas sans savoir qu’un suspense bien dosé est une chose à laquelle il est peu aisé de résister.

dc591bb44b38df660c7e41cccc611fdd

La semaine dernière, j’ai refermé un livre absolument délicieux : Miss Buncle’s book de D.E. Stevenson. Une comédie so british savoureuse dans laquelle la publication d’un livre vient bousculer la vie tranquille d’un petit village anglais. Je n’ai pas encore écrit ma chronique, mais je compte bien en parler sur le blog car c’est un petit bijou de bonheur, une lecture doudou bien écrite et incroyablement drôle. Je dois également encore vous parler de Meurtres au manoir de Willa Marsh qui est quant à lui un roman particulièrement adapté pour ce mois d’octobre. Avec sa magie noire en filigrane, ses personnages immoraux  et son humour particulièrement grinçant, il fait partie de ces titres difficilement classables, mais qui nous marquent incontestablement.

J’ai été bien occupée la semaine dernière, et le blog a tourné au ralenti. Mais je dois bien avouer aussi que j’ai de nouveau ressenti un manque de motivation. Il faut dire que tenir le blog prend beaucoup de temps, et je pense qu’il est normal de temps à autre de remettre en question tout ça. D’où l’envie de vous écrire quelques mots ce soir en toute simplicité.

Un de mes chiens est à mes pieds. Il commence à s’impatienter, signe que j’ai passé trop de temps aujourd’hui derrière l’écran (il a parfaitement raison), et qu’il est temps de tout éteindre et de profiter de ma soirée. Je pense continuer ma lecture, mais pas avant d’avoir allumé la bouilloire. Qu’avez-vous prévu ce soir ? Et que lisez-vous ?

Je vous souhaite une très bonne soirée,

-Emy

26dc20a7b87466885350cf49b3622ef1