Christmas stories

Si vous avez envie de raviver votre âme d’enfant, et d’en apprendre plus sur les traditions anglaises à Noël, les histoires d’Enid Blyton vous feront passer un bon moment. Cependant, n’en attendez rien de plus.

A travers ces nombreuses histoires, l’auteur nous parle des différentes traditions inhérentes à la fête de Noël, tout en nous rappelant les valeurs familiales qui nous sont si chères à cette période de l’année.

L’ensemble est mignon, et un peu vieillot. Le côté moralisateur est bien présent (comme c’est souvent le cas dans ce genre de « fables »), et je ne peux pas nier que lorsque l’on arrive à la vingtième histoire, on a tendance à frôler l’overdose.  A côté de ça, j’ai appris pas mal de petites choses, et toutes les histoires se laissent lire plus ou moins agréablement (même si on grince parfois des dents). Le style est assez pauvre, certes, mais ce n’est pas spécialement ce que l’on recherche ici. Disons que les mécanismes du récit sont un peu trop répétitifs et simplistes. En fait, je pense qu’il serait préférable de lire une histoire de temps en temps, plutôt que de toutes les lires les unes à la suite des autres, comme je l’ai fait. Je n’ai pas passé un mauvais moment, mais j’aurais aimé voir certaines intrigues mieux développées et certains personnages plus construits (ils sont tous assez creux). Les histoires ne sont au final que des prétextes à transmettre savoir et moralité. L’inverse aurait été plus beaucoup plus intéressant, que cela eut été pour un public jeune ou non.

Pour résumer, ces Christmas stories ne constituent pas selon moi un indispensable dans votre bibliothèque. Elles ne sont pas dénuées d’intérêt, mais elles n’ont rien de bien exceptionnel non plus.

Christmas stories, Enid Blyton, Hodder Children’s books, 334 p.

Publicités