Letters from the teapot (2)

Chers amoureux des livres,

Aujourd’hui fut un dimanche « bandes-dessinées ». J’ai relu avec grand plaisir le premier tome de Broadway – Une rue en Amérique de Djief pour pouvoir enchaîner ensuite avec le deuxième tome qui est sorti il y a quelques jours. Un vrai régal. Ce soir, j’ai lu la dernière parution de Pénélope Bagieu, California Dreamin’. Je viens de la terminer, j’ai absolument adoré. 270 pages de bonheur. Si vous avez un cadeau à faire dans les jours à venir, ou si vous préparez déjà vos listes pour Noël, je vous recommande d’y ajouter ces petits bijoux.

BROAD2_p31extrait

Je compte bien sûr vous reparler de ces trois bandes-dessinées dans des billets séparés, mais j’avais envie de vous écrire quelques mots ce soir pour vous dire à quel point j’ai passé un bon moment. Tout en spontanéité. C’est un peu l’idée de ces billets écrits sur le pouce.

California-Dreamin-_-image-une-1-631x250

J’espère que vous allez bien, et que vous avez passé un bon weekend. Qu’êtes-vous en train de lire ? Et/ou dans quoi prévoyez-vous de vous plonger cette semaine ? Moi, je vais monter me coucher avec ma prochaine lecture, Miss Alabama et ses petits secrets de Fannie Flagg, dont je vous parlerai cette semaine sur le blog car il s’agit d’une lecture commune avec mon amie Shopgirl.

Je crois que j’ai tout dit pour ce soir. Je vous souhaite une belle soirée/nuit, et vous dis à très bientôt.

-Emy

Un dîner avec Cary Grant

IMG_2915

J’ai reçu ce roman au printemps dernier (encore merci à Emjy), et je n’ai pas attendu bien longtemps avant de le découvrir tellement il me tentait. Aujourd’hui, vous avez enfin mon billet !

Un dîner avec Cary Grant est le premier des deux tomes que comptera l’histoire racontée par Malika Ferdjoukh, et il se concentre sur Jocelyn, un jeune français débarquant à New York au lendemain de la seconde guerre mondiale pour y étudier la musique. Il arrive à la pension Giboulée où il se rend compte qu’il y a eu un malentendu en raison de la mixité de son prénom. En effet, la pension n’accueille que des pensionnaires féminines ! Mais grâce à son talent de pianiste et quelques bienheureuses coïncidences, Jocelyn va pouvoir y rester et occuper le sous-sol de la maison. Il fait alors la connaissance des jeunes filles logeant à la pension Giboulée: Chic, Dido, Manhattan et Hadley. Aspirant toutes à danser ou jouer sous les feux de Broadway, elles insufflent au roman toute la vie dont il est fait grâce à leurs personnalités et leurs vies palpitantes. Vous vous attacherez à chacune d’entre elles, à leurs secrets et leurs aspirations… Mais Jocelyn n’est pas en reste non plus ! C’est un jeune homme extrêmement charmant et courageux qui essaie tant bien que mal de s’adapter à sa nouvelle vie. Il apprend à connaître les coutumes américaines, et à s’intégrer dans ce nouveau milieu qui le fascine autant qu’il l’intimide. Cela donne lui à quelques scènes assez drôles et cocasses !

J’ai adoré me balader dans le New York de l’époque, frénétique, bohème et transpirant de créativité. Cette effervescence artistique crée un monde d’infinies possibilités, où chaque destin peut basculer grâce à quelques notes de piano bien envoyées ou quelques pas de claquettes innovés. Le style de Malika Ferdjoukh est coloré et décalé, à l’image de ce à quoi elle nous avait habitués jusqu’ici. Tout ce que j’aime ! Broadway Limited est un bon gros pavé tout doux qui vous donnera le sourire ; il vous fera également voyager et rêver. C’est drôle, émouvant, mignon, romantique aussi, et merveilleusement bien écrit. Tout ce que la littérature jeunesse a de meilleur à offrir, un vrai coup de coeur. J’attends le deuxième volet avec grande impatience !

-Emy

Broadway Limited – Un dîner avec Cary Grant, Malika Ferdjoukh, L’école des loisirs, 583 p.